Le grand frisson

Nous venons de recevoir les archives d’Yvon Deschamps que l’artiste a confiées à BAnQ. Ma collègue y remarque quatre petites bandes conservées dans des boitiers sur lesquels on peut lire Osstidcho. On se regarde, interdites! Est-ce possible que l’inscription fasse véritablement  référence à ce spectacle mythique ? Il nous faut vite écouter ces enregistrements. Malgré toutes nos tentatives de réglage, nos appareils ne nous rendent aucun son. Nous pensons même à une défectuosité des bandes. Le mystère reste complet, quelle déception. Mais nous ne lâchons pas prise aussi facilement. Après quelques démarches et grâce à un collaborateur, nous réussissons enfin à écouter les bandes. Et voilà, d’abord la voix d’Yvon Deschamps et de Louise Forestier, puis la chanson Cinquante millions d’hommes, c’est l’excitation totale, le grand frisson!

 Hélène Fortier

Archiviste-coordonnatrice

Centre d’archives de Montréal, BAnQ

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s